[Humans of Sorbonne]

“J’ai fait ma thèse à la Sorbonne, ou plutôt dans les cafés autour de la Sorbonne. Il m’était en effet impossible de me concentrer à la bibliothèque, et j’ai pris l’habitude de hanter les bars aux alentours et d’y travailler. C’est étrange comme le brouhaha cosmopolite de la ville me permet de rentrer dans ma bulle. A voir les professeurs tous plus prestigieux les uns que les autres rentrer dans l’Université, cela ne m’a donné qu’une seule envie : celle d’être l’un d’entre eux, et donc d’aller au bout de ma thèse !”
—————————————————————————–
“I did my thesis at the Sorbonne, or rather in the café around the Sorbonne. I found it impossible to concentrate at the library, I made it a habit to haunt the neighborhoods bars and even work there. It’s quite strange how the cosmopolitan hubbub of the city allows me to enter my bubble. Seeing all these prestigious professors entering the University gave me one goal : becoming one of them and thus finishing my thesis.”

Chaque semaine, un portrait, une histoire. En collaboration avec Marco Hazan, étudiant à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et son projet Humans of Paris.

#HumansofSorbonne